Aller au contenu

Un levier à l'export INTERNATIONAL

Le Réseau Mesure, un levier à l’export : 

  • Partage d’opportunités de mutualisation d’opérations de prospection à l’export.
  • Développer l’export en rentabilisant les expériences, les acquis et le réseau.
  • Des missions découvertes avec des rendez-vous B to B.

2ème RENCONTRE ALGERO-FRANCAISE DE L'INDUSTRIE PETROLIERE ET GAZIERE LES 24 ET 25 OCTOBRE 2023 À ORAN

Rencontre qui sera à nouveau organisée en 2024 - en attente de la date 

Sous le thème de la sous-traitance et du développement du contenu local

La CCI Algéro Française organise les 24 et 25 Octobre 2023, la 2ème édition des Rencontres Algéro Française de l’Industrie Pétrolière, Gazière,
au Centre International des Conventions d’Oran.

Cette édition est organisée sous le thème de la sous-traitance et du développement du contenu local afin de répondre aux attentes des autorités publiques algériennes qui souhaitent développer des partenariats industriels dans ce secteur.
Ces rencontres se tiendront en format de rendez-vous B to B sur les deux journées.
Un planning de rendez-vous qualifiés sera établi par la CCIAF pour permettre à des entreprises françaises et algériennes d’échanger sur les opportunités d’investissement et de partenariats commerciaux et industriels.
Plus de 45 entreprises françaises et plus de 140 entreprises algériennes (dont notamment le groupe Sonatrach et ses filiales) sont attendues pour participer à ces rencontres.

 

Des ateliers thématiques se tiendront en marge de ces rencontres afin de présenter le savoir-faire des entreprises algériennes et françaises dans le secteur de l’industrie pétrolière (aval) et gazière ainsi que les attentes en matière de partenariats industriels

Rencontre Algéro Française de l'Industrie Pétrolière et Gazière_Page_1

MISSION DES SOLUTIONS DE MESURES, DE LA CALIBRATION ET SYSTÈMES D’ÉTALONNAGES RENDEZ-VOUS B TO B PERSONNALISÉS & VISITE D’ENTREPRISES INDUSTRIELLES DU 23 AU 26 SEPTEMBRE 2023 À ALGER

Mission qui sera à nouveau organisée en 2024 - en attente de la date 

Présentation Macroéconomique « Pratique des Affaires en Algérie »
RDV B to B « 3 à 4 RDV par jour »

Mise à disposition d’un chauffeur et d’une voiture, avec un collaborateur de la CCI qui vous accompagnera aux RDV.
Les déjeuners seront assurés pendant toute la durée de la mission.
Un accompagnement et une assistance sont inclus à toutes les étapes par la CCI Algéro Française et le Réseau Mesure !

• Invitation pour dépôt de demande de visas.

• Validation du potentiel et du cahier des charges avant la mission.

• Identification des prospects et validation de l’intérêt.

• Accompagnement et assistance en Algérie durant toute la durée de la mission. • Relance des contac ts post missions.

• Conseils réglementaires « Modalités de paiement, investissement…etc »

 

« Algérie - Maroc -Tunisie : tout ce qu’il faut savoir sur la pratique des affaires »

Réseau Mesure Express CCI ALGER

Bénéficiez de la convention de partenariat avec la CCI ALGER

Un dispositif est  proposé par la CCIAF et le Réseau Mesure, « commercial à temps plein ou commercial à temps partagé » en ALGERIE pour développer les activités commerciales des adhérents afin qu’ils soient au plus près de leurs clients et futurs partenaires.

La convention a pour objet l’accompagnement d’une ou plusieurs entreprises membres du RESEAU MESURE dans le cadre de leurs stratégies de développement commercial en Algérie, par la CCIAF :

  • La mise à disposition d’une ressource humaine hautement compétente, disponible à plein temps ou à temps partiel à profil commercial à raison de 5 jours/semaines par ETP.
  • La mise à disposition des équipements indispensables aux déplacements (véhicule, frais de maintenance et carburant dans la limite de la présence régionale de la CCIAF - périmètre de 200 Km de chaque bureau régional).
  • Tout déplacement à l’extérieur de ce périmètre fera l’objet d’un accord entre les
    parties et donnera lieu à un déferment complémentaire.
  • La mise à disposition des équipements informatiques nécessaires pour l’accomplissement des taches (LAPTOP, imprimante, modem de connexion).
  • La mise à disposition des équipements de communication (puce téléphonique, téléphone portable, forfait de communication et forfait internet).
  • La mise à disposition d’un espace de travail avec le mobilier nécessaire.
    • Développer son potentiel commercial en Algérie.
    • Accompagner ses clients et ses prospects.
    • Bénéficier d'une ressource humaine qualifiée et spécialisée.
    • Piloter des projets avec un relais commercial et managérial sur le terrain au quotidien.
    • Bénéficier de la force du Réseau Mesure.
    • Bénéficier des compétences et de la puissance du Réseau Consulaire.

Informations économiques et règlementaires

 

👉Bulletin d’informations réglementaire et économique rédigé par la CCI Algéro-Française pour la période allant du 1er au 15 Juillet.

Bulletin économique du 1er semestre 2023

La Chambre de Commerce et d'Industrie Algéro Française (CCI) vous présente le récapitulatif de l'actualité économique de l'Algérie pour le premier semestre de 2023. Durant cette période, d'importants développements ont été apportés dans le paysage économique du pays, mais ont également ouvert de nouvelles opportunités pour les entreprises.
Ce document vise à mettre en lumière tous ces aspects, fournissant ainsi une vision de l'évolution économique en Algérie au cours du premier semestre de 2023.

Téléchargez le document

 

  1. Actualité Economique 

 

Le Président de le République a ordonné lors du dernier conseil des Ministres le renouvellement de la flotte du transport maritime à travers l'acquisition de nouveaux navires, il a enjoint dans ce cadre, le premier responsable du secteur d’élaborer un rapport exhaustif du secteur et de le soumettre à la prochaine réunion du Gouvernement. Il a demandé de surcroit à préparer les textes d’application qui ont trait à l’augmentation des salaires, des pensions de retraite et de l’allocation chômage ainsi que la mise en vigueur du cahier des charges régissant les activités des constructeurs et concessionnaires automobiles.

 

 

Le Ministre des Finances a fait état de nouvelles mesures dans le cadre de la présentation du projet de la loi de finances 2023, il s'agit entre autres, de l’astreinte faite aux investisseurs de réinvestir 30% des montants issus des exonérations d’impôts, à savoir celles appliquées sur les bénéfices des sociétés (IBS) et de la taxe sur l'activité professionnelle (TAP) octroyées au titre des dispositifs d'aide aux entreprises.

 

Le texte prévoit, également a-t-il expliqué, l'allègement des charges fiscales, concernant la taxe sur les véhicules de transport du personnel des entreprises et l'exonération des coopératives de la pêche et des fédérations agréées de l'IBS.

 

Par ailleurs le projet de loi propose de soumettre les personnes physiques réalisant un chiffre d’affaire de moins de 5 millions de Dinars à un impôt forfaitaire unique (IFU) de 5% quelle que soit la nature de l’activité.

 

Concernant les actions qui pourraient être déployées par l'administration fiscale, en vue de capter et d'identifier une partie de l'économie souterraine et d'inciter à sa migration vers le secteur formel, le Ministre des finances a fait état d'une proposition portant adaptation d’un plafonnement pour le paiement des retenues fiscales par canaux bancaires pour les honoraires atteignant 1 millions de Dinars. De telles procédures a-t-il indiqué, permettent également de réduire les risques pouvant résulter de l'utilisation de faux billets et d'absorber les billets usés, le PLF prévoit, dans ce contexte, une révision des amendes appliquées aux infractions liées aux paiements des impôts indirects
Pour ce qui est du précompte applicable sur les marchandises destinées à la revente en l’état fixé actuellement à 2%, il sera éventuellement porté à 4%.
Au volet relatif à l'importation des véhicules, le projet de loi a proposé la facilitation de l'importation des véhicules touristiques de moins de trois ans, et ce, en supprimant la condition de limiter cette importation fixée à une seule fois tous les trois ans.

Dans le domaine du commerce extérieur, il sera procédé, selon le texte de loi, à l'élargissement des exonérations fiscales aux opérations d'importation des véhicules hybrides et électriques, et à l’autorisation de l’importation et le dédouanement du matériel agricole âgé de moins de 5 ans.

 

 

Au titre des incitations fiscales et de mesures d’encouragement à l’investissement au profit des opérateurs exerçant dans les activités petro-gazières, le projet de texte de la loi de finances a prévu des exemptions portant sur la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les droits, taxes et redevances dû aux services des douanes.

 

 

 

L’Algérie s’oriente vers la création d’une véritable industrie, avec des taux d’intégration allant jusqu’à 40% durant les cinq premières années du lancement de l’activité industrielle, notamment dans le secteur de la mécanique et de l’industrie automobile. Afin d’atteindre cet objectif, il est fait état de la mise en place d’un nouveau système incluant des mesures incitatives dont l’exonération des droits de douanes et de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les composants et les matières premières importés ou acquis localement par des sous-traitants et producteurs dans le cadre de leurs activités. S’exprimant en marge de l’organisation du salon international de la sous traitance qui a enregistré la participation de plus de 90 sociétés nationales et étrangères, le Ministre de l’Industrie a indiqué que son secteur aspire à augmenter le PIB de 6 à 15% à travers la création d’une base de sous-traitants à même de garantir un développement des filières industrielles.

 

 

Poussé par la performance de plusieurs secteurs, le Ministre des Finances a indiqué que le taux de croissance en Algérie devrait enregistrer une tendance haussière à l’horizon 2025 prévoyant de ce fait, un taux qui devrait s'établir autour de 4,1% pour l’année 2023, à 4,4% pour 2024 et 4,6% en 2025.

 

Il a souligné par ailleurs, que le secteur de l'agriculture devrait connaitre un taux de croissance de 6,9% en 2023, 5,5% en 2024 et 5,7% en 2025, alors que celui de l'Industrie devrait enregistrer un taux de 8,5% en 2023, puis 9,6% en 2024 et 9,3 en 2025. Le secteur du Bâtiments et Travaux publics (BTP) quant à lui, devrait s’inscrire sur un taux de croissance de l’ordre de 5,6% en 2023, 3,9 en 2024 et 4,5% en 2025.

 

 

 

 

  1. Eco des Entreprises

 

  • Signature d’un contrat de fourniture de gaz naturel entre Sonatrach et l’entreprise Slovène Geoplin. Le contrat conclu entre les deux entités portera sur la livraison de 300.000 tonnes de GN à la Slovénie à travers le gazoduc Transmed – Enrico Mattei, reliant l’Algérie à l’Italie pour une période de trois ans, et ce à compter de 2023. Cet accord permettra à Sonatrach, se positionner en tant que fournisseur de cette énergie sur le marché mondial.

 

 

  • Suite à la signature en mai dernier d’un contrat entre la Sonatrach et la société Chinoise Sinopec d’une valeur de 490 millions de Dollars pour le développement du gisement de Zarzaitine ( Illizi) dont les réserves sont estimées à près de 100 million de barils de pétrole, il est fait état de la conclusion d’un mémorandum d’entente entre les deux compagnies pour le développement et l’extension de leur collaboration.

 

  • L’Entreprise Chinoise « GENERTEC CNTIC » aspire pour les prochaines années à réaliser plusieurs projets d’investissements dans le domaine énergétique, cette volonté s’est traduite, suite à la signature en mai dernier d’un contrat avec le groupe Sonatrach pour la réalisation à Arzew d’un complexe de production de Metyl Tert Ether (MTBE) un additif pour la fabrication de l’essence sans plomb. Pour rappel, ce contrat a été conclu pour un montant de 500 millions de Dollars. Son entrée en production est prévue à l’horizon 2025 avec une capacité de production estimée à 200 000 tonnes/an.

 

  • La Sonatrach a annoncé qu’en partenariat avec l’entreprise Italienne Eni, il a été procédé au lancement du projet « Solar Lab » dans la région de Berkine, il s’agit d’un laboratoire dont la vocation porte sur des tests qui seront produits sur un ensemble de panneaux photovoltaïques dans un environnement caractérisé par un très haut niveau d’ensoleillement afin d’en récolter les données et les analyser pour le développement des énergies renouvelables en Algérie.

 

  • Après le groupe Fiat qui ait signé une convention avec le Ministère de l’Industrie pour la construction des véhicules en Algérie, la firme Française Renault s’apprête également à assembler les kits qui étaient en stock durant des mois au niveau du port d’arzew, il en est de même pour les deux constructeurs asiatiques à savoir Kia Motors et Hundai qui préparent activement la reprise.

 

 

III. Nomination 

 

 

  • Désignation de Monsieur Ryad HADJAL, à la tête de l’Entreprise Portuaire de Béjaïa (EPB), Monsieur Ryad HADJAL a occupé de nombreuses fonctions et plusieurs postes de responsabilité, dont le dernier est celui de Directeur Général Adjoint de PFSO (Sûreté d'Installation Portuaire).

 

  • Le Ministère de l’intérieur, a annoncé la nomination de Monsieur Adil HAMIMID au poste de Secrétaire Général et celle de Monsieur Mohamed MEZIANE au poste de Chef de Cabinet.

 

  •  Nomination de Monsieur Hamza BENHAMMOUDA au poste de Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile.

 

En partenariat avec la Chambre Française de Commerce et d'Industrie du Maroc

 

La Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc ( CFCIM) est une association privée à but non lucratif de droit marocain. Ses missions sont portées, au quotidien par une équipe de 100 collaborateurs au service de près de 4 000 entreprises adhérentes.

CCI Maroc

Les secteurs économiques clés au Maroc :

- Agriculture et agro-alimentaire

- Industrie

- CleanTech

- Tech et services

- Tourisme, sport et santé

- Infrastructures et BTP

Une amélioration continue de l’environnement des affaires au Maroc : en 9 ans, le pays a gagné 75 rangs dans le classement Doing Business

Logo AMA

Un partenariat étroit entre le Réseau Mesure et l'AMA

Le Réseau Mesure travaille en étroite collaboration avec son homologue Allemand, l'AMA - Association for Sensor and Measurement e.V.

Vous pouvez retrouver la liste des adhérents de l'association sur https://www.ama-sensorik.de/en/

La convention croisée entre les deux associations permet aux adhérents du Réseau Mesure de bénéficier des actions suivantes :

Les mêmes tarifs réduits pour les membres Réseau Mesure que pour les membres AMA pour :

  • La participation aux séminaires AMA
  • Les tarifs privilégiés pour les salons auxquels l'AMA participe, y compris  SENSOR + TEST
  • La participation aux groupes de travail AMA (actuellement en allemand)

Des rencontres entre les adhérents des deux associations sont organisées afin de développer les opportunités de développement commercial et technique entre l'Allemagne et la France.

Le Réseau Mesure propose également à ses adhérents de participer de façon collective à des missions et des salons à l'étranger.

N’attendez-plus
rejoignez-nous

fr_FRFrench
Faire défiler vers le haut