Les principaux clusters et pôles de compétitivité en France avec des chiffres sur l’emploi dans chaque zone

EMPLOIS ET TERRITOIRES
Success stories de Pôles de compétitivité et clusters

En une vingtaine d’années, les territoires français de production se sont structurés, organisés. Tournés vers l’innovation, ils n’en ont pas moins une arrière pensée dominante et obsédante : ancrer les activités et développer l’emploi d’avenir ! Ils ne se sont pas structurés seuls, bien sûr, et ont pu s’appuyer sur des politiques gouvernementales et territoriales importantes : des Systèmes productifs locaux (1999) aux Pôles de compétitivité (2005), en passant par les Grappes d’entreprises (2009), les Clusters régionaux (à partir des années 2000), les pôles territoriaux de coopération économique (2013) …

Des nouveaux emplois clés, solidement ancrés

Entendons-nous bien : les emplois affichés dans l’infographie ci-dessus ne sont pas tous des emplois nouveaux, créés récemment.
Mais ces emplois ont une particularité qui en font des emplois d’exception : ce sont des « emplois ancrés » !
De secteurs majoritairement industriels, souvent qualifiés de « traditionnels », ces emplois – grâce à la puissance de l’action collective menée avec le doigté des clusters et de leurs collectifs d’entreprises – se réinventent et s’adaptent aux nouvelles exigences des marchés-cibles de leurs entreprises.
Les marchés se mondialisent ?
Les concurrences sont désormais à l’autre bout de la planète ?
Les donneurs d’ordre massifient leurs commandes ? Des technologies révolutionnent les outils de production ? Des règlementations plus protectrices de la santé humaine et de l’environnement obligent à produire autrement ? Les attentes des consommateurs changent, plus empruntes de valeurs et de qualité ?
Avec l’appui de leurs clusters, de réflexions collectives animées en études partagées, les entrepreneurs analysent
posément ces faits nouveaux, comprennent mieux les enjeux, construisent ensemble des stratégies de développement, expérimentent et prototypent, modifient leur process de production, diversifient leurs clientèles, investissent en groupements de PME dans des machines performantes, augmentent leurs catalogues produits, identifient les nouveaux métiers clés de leurs futures activités, mutualisent des formations pour leurs salariés, sensibilisent les écoliers et les étudiants pour attirer de nouveaux talents… et construisent ainsi les nouvelles conditions de pérennité des emplois et d’ancrage de leur activité dans les territoires.

Et les résultats sont là, concrets, pour l’illustrer

L’impact sur l’emploi – en nombre de « nouveaux emplois créés » – n’est pas révolutionnaire sans doute. Ce n’est jamais assez, évidemment. Mais en matière d’emplois, on ne fait pas de révolution. En matière d’emploi, on construit au cas par cas. La « politique des petits pas » prévaut et apporte des résultats car elle s’intéresse aux nouvelles compétences-clé qui manquent aux PME.
Cette politique s’inscrit dans les territoires de proximité, est basée sur une conscience collective, dans un contrat multipartite associant les entreprises, les élus territoriaux, les organismes de formation, les salariés et les demandeurs d’emplois.
Le Réseau Mesure (Ile de France), par exemple, dont les entreprises produisent des instruments de mesure
utilisables dans des domaines d’activité très divers, accompagne ses adhérents à élargir leurs champs de
compétences aux métiers du multimédia, de l’internet et des techniques de communication. On apprend à y
maîtriser la data pour ne plus seulement vendre des instruments mais plutôt des fonctions plus complètes
de mesure et d’interprétation des données. Autre exemple, Cluster Drones Paris Région, nouveau cluster principalement implanté sur la base aérienne BA217 de Brétigny-sur-Orge, forme les futurs pilotes de drones, ingénieurs de calcul en temps réel, analystes et ingénieurs en intelligence artificielle pour des applications industrielles dans des secteurs allant de l’aéronautique, la sécurité, le bâtiment, la surveillance des réseaux, le transport logistique, etc.

Xavier Roy
Directeur général
France Clusters

Partager sur :

N’attendez-plus
rejoignez-nous